mardi 23 août 2016

Le Short Chataigne de Deer and Doe version pepsy !






J'aurais mis du temps, mais moi aussi j'ai succombé. Pas surprenant quand on voit le modèle :

Sur le papier je trouvais déjà que ce short avait une coupe superbe, et comme avec tous les patrons Deer and Doe que j'ai pu coudre, après la réalisation je ne suis pas déçue !


Toutes celles qui ont cousu ce modèle semblaient trouver qu'il taille grand, alors j'ai pris les devants et cousu une taille en dessous.
Eh bien, il va, mais ajusté serré ! Il ne faut pas que j'éternue !!!!! 

Moi qui ait l’habitude de porter les vêtements posés sur les hanches, pour cette fois, la taille est bien à sa place ! Mais du coup, c'est un poil plus court que ce à quoi je m'attendais.

La petite séance photo (trop) matinale sous le figuier vous donne un aperçu de la bête.

J'ai utilisé un coupon de tissu en satin de coton bleu un peu épais, acheté au marché de la Plaine que je trouve un peu trop raide pour le joli tombé des plis du short, mais je pense que cela passera après quelques lavages


Les revers, et poches sont en tissu hawaïen contrastant. 


J'ai voulu donner une petite touche girly en utilisant un passepoil argenté sur les poches (acheté chez France Duval Stalla) 


(Oui, bon, c'est le matin hein ! )

J'ai vraiment apprécié la qualité et la clarté des explications. C'est toujours le cas pour les patrons Deer and Doe, on a juste à se laisser porter et c'est très agréable !

La petite difficulté pour moi a été de faire une jolie pointe sur le milieu devant de la ceinture. La marche à suivre est très bien expliquée, mais c'est un peu technique et j'y suis allée un peu vite, alors j'ai dû reprendre cette partie là pour un rendu plus net. Au final ce n'est pas nickel.

Et comme je l'adore, j'en ai aussi fait un pour ma copine :

A refaire en version hivernale, et pourquoi pas en jupe ..... 

lundi 13 juin 2016

L'atelier sous toutes ses coutures

Contrairement à quelques années auparavant, j'ai maintenant un espace tout à moi. Enfin presque, car cette pièce reste quand même la chambre d'amis !
Présentation dans une ambiance vintage, tout comme j'aime !

Un grand plan de travail pour le patronage et la coupe (quand je ne le fais pas par terre !!!) et un grand plan de travail avec la machine, qui renferme son lot de surprises:


Il parait que je prend beaucoup de place, et encore je ne vous montre pas l'armoire remplie de tissus !!! Du coup, il semblerait que soit on a des amis, soit j'ai un atelier.

Et la parade, c'est que mes meubles sont magiques !!
Ce sont en fait des meubles de machines à coudre anciennes, qui ont été retapés et ont droit à une nouvelle vie :o)
Merci encore à l'atelier Lu Bee pour la superbe restauration.

Et quand on a du monde, ni une ni deux, je replie tout ! (et je range ce qui traîne dans les commodes)


Et là, on peut circuler!

Vous avez certainement remarqué aussi le range-bobines dans le fond. C'est Z'Hom qui y est pour beaucoup là dedans !


Il est tout pratique car je peux y ranger plein de choses et les garder sous la main. Je retrouve tout de suite mes canettes car je les range AVEC les fils. Je ne sais pas comment j'ai pu m'en passer jusque là.

Et mes fils ne se déroulent plus partout et ça, ça n'a pas de prix !


Je ne sais pas si ce genre de rangement mérite un tuto, mais voici les principales étapes de réalisation

En gros, ça part de là:

Puis ensuite il faut réfléchir et tracer (Vous remarquerez la concentration extrême)

Puis scier, clouer et coller:

Puis re-réfléchir un peu (Z'Hom va VRAIMENT finir par avoir mal au crâne à force, il a pas l'habitude )

Et au final : ça déchire !!
J'avais acheté de la peinture, mais en fait, j'aime bien son aspect brut, alors j'ai laissé comme ça


"Trop facile" qu'il a dit.
Tellement qu'il a même fait un petit extra pour les bobines de biais:


jeudi 10 mars 2016

Les sarouels, c'est cool aussi pour les petits !!

Etant une addict infinitésimale des sarouels, je peux dire que j'en ai fait à toutes les sauces pour les adultes.
Du modèle Parfum du Ciel : Ici, , là, ou encore
Au modèle maison, pratique pour l'été comme celui-ci, celui-là, avec son TUTO
En passant par un modèle pour Homme, Ici
Et en m'essayant aux sarouels Future Maman, comme celui-ci, et celui là
Et même un Sarouel de mariée, par ici !
Et bien sur, j'en passe !! Quand j'aime, je ne fais pas semblant !

Par contre pour les pitchouns: Rien du tout, nothing, nada, walou, niet.

Et ça craint vraiment !  à 18 mois, Mini-Nounou n'avait toujours pas son saroual Hand Made by Mum....
C'est parce que l'idée donnait un peu ça dans ma tête :
Et en plus, je n'ai plus de surjeteuse.... alors la flemme du temps passé à l'assemblage sur la machine à coudre au point extensible a eu raison de moi,

J'ai essayé de prendre modèle sur des pantalons qu'il porte déjà, avec une ceinture extensible.

Je vous passe les détails des premiers essais dans lesquels il n'arrive pas à marcher, et que je retouche en pantalons, dans lesquels la couche ne rentre plus, etc... pour en arriver au premier essai "portable" (porté souvent)(j'aime bien le tissu) mais je ne le trouvais pas très concluant sur la forme.... un peu trop tombant, un peu trop serré sur les jambes, un petit je ne sais quoi qui ne me plaisait pas tant que ça.
Bon par contre je garde l'idée du bord-côtes pour la taille et les chevilles, c'est super pratique pour l'ajustement, et super confortable pour qu'il puisse bouger à sa guise !


Puis je me suis un peu perdue à essayer le modèle IPBB (Intemporels pour bébés), en 24 mois.
Le sarouel me plait, même s'il est encore trop grand pour mettre mini-nounou dedans (oui, vous le saurez, le livre taille un peu grand) !

Encore un souci: il ne correspond toujours pas à l'idée que je me fais d'un sarouel : ample, bouffant mais qui ne fait pas "caguebraille", c'est là toute la difficulté d'un joli sarouel à mon sens !
(Moi pénible ? Jamais !!)






Alors j'ai repris mes patrons de sarouel de "grands" et j'ai essayé de réduire le tout. Voilà le résultat:

Ce modèle "prototype" est fait de Jersey et j'aime bien le tombé, le coté bord-côtes s'ajuste à la croissance de l'enfant. Là où je suis plutôt contente, c'est qu'après une dizaine de lavages, il n'a pas bougé ! Alors que je l'ai cousu au point élastique de la machine, ma surjeteuse ayant rendu l'âme, paix à ses aiguilles.

On peut dire que le modèle est évolutif, j'attend maintenant de voir jusqu'à quand !

Bon, par contre, j'ai un peu honte de la photo, vis ma vie de jeune mère dépassée, il a deux chaussettes différentes  :-/
C'est vrai que chez nous:
Mais rassurez-moi: n'est ce pas partout pareil ?

mardi 24 novembre 2015

Snood pour enfant sage

Je ne sais pas vous, mais moi je suis super-ultra-méga-frileuse du cou.

L'hiver je ne sors JAMAIS sans une écharpe, un chèche, un snood ou au pire un pull enroulé autour de mon cou.
D'ailleurs il fut un temps ou j'ai refait ma collection de chèches, et je vous avais proposé un tuto, c'est par ICI

Alors forcément avec la fraîcheur qui arrive, j'ai étudié le cas pour mini-nounou. Et il est moins simple qu'on le croit !

On m'a dit qu'il fallait absolument éviter les écharpes pour les risques d'étranglement, et surtout dans les voitures, alors je me suis rabattue sur un modèle snood, pas trop large afin qu'il tienne bien le haut du corps au chaud.

Un tissu rigolo à petits monstres sur l'extérieur, (histoire d'avoir l'adhésion totale de papa-gamer) un intérieur en polaire à pois et j'ai fait une petite bande en jersey pour qu"il puisse l'enfiler "tout seul comme un grand" (Eh oui, déjà !! c'est le début de la fin !!)

Tissu de gamer Timeless Treasures
Polaire noire à pois 

Mini-nounou a joué le jeu avec une pose faussement désintéressée.
Bon, le livre à l'envers, ça coupe un peu le coté crédible quand même ;p

Au final même lui il l'aime bien, il réclame son "papooooo" pour sortir !!

samedi 10 octobre 2015

DIY : Comment coudre un doudou étiquettes en tissu en 30 minutes ?

C'est un Must-Have pour les bébés : Le doudou-étiquettes, déjà présenté par là
En plus c'est très facile à faire alors pour les plus frileuses, j'ai préparé un petit tuto, en 4 étapes vous permettant de découvrir "la bête" pas à pas.


Pour les touts petits : il leur permet de découvrir les textures en patouillant des étiquettes, tout ce qu'ils aiment ! ça peut même servir à attacher la sucette pour éviter de la perdre

Pour les plus grands : C'est un jouet différent des autres, facile à trimballer partout (et c'est du vécu !)


A faire, c'est vraiment tout simple alors lancez-vous ! Éclatez-vous sur la forme et les étiquettes parce que c'est succès assuré !


1 - Le choix des matières et la découpe des tissus

Personnellement, j'aime bien faire une face en tissu imprimé (Liberty, motifs enfants,...) et une face en tissu doux type tissu doudou, polaire ou même éponge.




L'éponge présente l'avantage non négligeable de pouvoir essuyer ça : (bienvenue dans ta nouvelle vie de mère)






Une fois choisis les tissus pour chacune des faces, il vous reste à les découper en fonction du motif choisi (cœur, carré, ovale, étoile, animaux,...)


2 - Le positionnement des étiquettes
Sur la face avant de l'un des tissus, je positionne les étiquettes ou mes rubans, repliés en deux.
Je laisse un espace d'environ 5 centimètres sans étiquettes sur lequel je ne ferai pas la première couture, qui me permettra de retourner le tissu une fois cousu.


Pour trouver des étiquettes, on prend tout ce que l'on trouve et on récupère ! Rubans, biais, bouts de tissus, cordons etc etc... Les bébés aiment les couleurs différentes, les textures qui varient, les tailles diverses alors c'est le moment d'en profiter :)

Je vous conseille de mettre au minimum des rubans 4 cm (2cm quand ils sont repliés) afin qu'ils ressortent bien après couture.

Je met souvent un ruban un peu plus long ( 5 ou 6 cm quand il est plié) qui sert à attacher la sucette de bébé. Un moyen supplémentaire de ne pas la perdre !


3 - L'assemblage
Je positionne mes 2 faces endroit contre endroit l'une sur l'autre
J'épingle


Puis je couds à la machine (sur l'envers, à 1cm du bord), au point droit, un peu serré afin de bien prendre toutes les étiquettes dans la couture.
Je pense à laisser l'ouverture de 5 cm pour pouvoir retourner mon tissu

Oups ! là j'ai pas laissé suffisamment d'espace, j'ai galéré pour retourner ;o)  

4- Je crante, je retourne et je surpique
Je crante les pointes, les creux et les arrondis


Puis je retourne le doudou

 J'arrange bien la forme, et je fais un rentré d'1 cm sur l'ouverture. j'épingle

Puis je fais une jolie surpiqûre à la machine, à 0.5 cm du bord.

Et voilà vous avez terminé !


Ce n'est pas grand chose, mais j'espère sincèrement que ça aidera certaines d'entre vous à se lancer !

En attendant, n'hésitez pas à me poser vos questions si ce n'est pas bien clair et à m'envoyer les photos de vos créations !!!

jeudi 30 juillet 2015

Copiteuse ! mais j'assume ;o)

Quand j'ai vu ce sarouel de Val, je n'ai pas pu me retenir ! 

Je savais bien qu'il me fallait acheter ce tissu de notre ami suédois et le stocker jusqu'à ce que j'ai une idée de génie !! (Enfin, que je voie que Val en avait eu une ;o)..)





Je le voulais un peu plus ample, et surtout, je voulais avoir la possibilité de régler la taille (silhouette évolutive oblige ! ) alors j'ai cousu un Aubin, mais j'ai un peu moins creusé les plis et j'ai remplacé le zip par 2 liens à nouer sur le coté.



Je crois que je vais le porter tout l'été !

Biz les filles !!!



jeudi 26 mars 2015

Tout est bon dans l'bucheron...

Donnez moi une barbe et une chemise et je vois les carreaux rouges, la hache et la cabane au Canada.

Un peu facile, je sais mais j'assume pleinement ma vanne pourrie.


Avant de me lyncher sur la place publique, amis barbus, zyeutez un peu ce qui va suivre: non pas la barbounette pleine de trous de mon ZhoZhom mais sa chemise, GRAAL ULTIME ET ABSOLU de la couture, summum technique que je ne pensais jamais atteindre un jour.


Paul Smith n'a qu'à bien se tenir, Hahaaaa !! (rire diabolique puant l'autosatisfaction)


Bon, j'me la pète, et j'me la pète même GRAVE, mais n'allez pas penser que j'ai fait le patron 
(faut pas abuser non plus je suis pas maso)

 C'est mon premier modèle du livre Les Chemises de Ryuichiro Shimazaki:
 Les modèles sont variés, les explications claires et surtout très soignées, pour un résultat tiré à quatre épingles. Un peu flippant au premier abord, surtout quand on coud à la bidouille. 
Je me suis lancée en me forçant à prendre le temps de prendre le temps sur ce premier essai et je ne le regrette pas. J'ai énormément progressé en suivant ce livre et notamment sur les coutures anglaises, les ourlets très fins et les raccords. 

Armée de toute la patience du monde, j'ai fait taire les voix dans ma tête, surtout celles qui me susurraient de nouvelles idées et j'ai fait une CDI (autrement dit: une Couture à Durée Indéterminée, oui j'ai pris sur moi : rien d'autre en parallèle et même pas un tout p'tit truc genre un p'tit chouchou de 5 minutes pour assortir une tenue pour me défouler). 
La chemise correspond modèle 6, en taille M car Z'Hom aime porter ses vêtements un peu amples, de style peu moins strict que dans le livre, avec un tissu plutôt épais et un intérieur contrasté dans mon liberty Adeladja-brun-chéri.
Après plus de trois heures de découpe, une bonne dizane d'heures d'assemblage-désassemblage-et-réassemblage plus personne n'y croyait. 


Mais j'ai tenu bon. Et j'ai bien fait, il est ravi.
Le tombé lui va bien, par contre j'ai dû me planter lamentablement sur l'assemblage des poignets, parce que c'est vraiment trop serré. Bon, j'ai fait ma flemmarde sur ce coup là : j'ai rien touché et assuré-promis-juré-craché que je ferai plus attention la prochaine fois. Car prochaine fois il y aura, d'autant qu'il la porte en rendez-vous (fierté suprême) ce qui m'encourage à réitérer.
Quand à Z'hom en se voyant :
"Tu as fait de l'art, et moi, j'ai fait du lard" 
... 
Merci Mister Blagues, je rend l'antenne, plus rien à ajouter...